Comment surveiller son sommeil avec un bracelet connecté ?

Une des fonctionnalités classiques d’un bracelet connecté est de réaliser un suivi de la qualité de sommeil. Cette fonction est nécessaire vu qu’un manque de sommeil peut engendrer de gros dégâts sur une personne.

Il est ainsi important d’avoir un sommeil optimal pour être en bonne santé. La question qui se pose est donc : comment surveiller son sommeil pour ainsi remédier aux troubles ? L’usage d’un bracelet connecté peut vous aider à récolter des infos précieuses sur votre sommeil et ainsi l’améliorer. Voyons cela ensemble.

Comment un bracelet connecté surveille votre sommeil

surveillance sommeil bracelet connectéPour que le bracelet puisse faire un bon suivi du sommeil, il a besoin de capteurs. C’est grâce à ces derniers qu’il peut recueillir les différentes informations nécessaires. Ces données peuvent être ensuite transférées vers un smartphone, une tablette ou encore un PC.

Le capteur indispensable pour cet effet est l’accéléromètre. Tous les mouvements sont détectés par ce dernier. Le bracelet enregistre et affiche ainsi les différentes phases du sommeil et celle du réveil. À titre d’information, les deux phases du sommeil sont le sommeil paradoxal et le sommeil lent. Le sommeil paradoxal est le moment où le dormeur fait assez de mouvements. L’autre c’est le moment où il reste statique ou presque (fait peu de mouvements). La surveillance du sommeil grâce à un bracelet connecté est donc chose aisée en mesurant vos mouvements pendant la nuit.

Les autres capteurs sont facultatifs. Par exemple, il y a le cardiofréquencemètre. Ce capteur permet de mesurer les rythmes cardiaques du dormeur. Il travaille avec l’accéléromètre pour plus d’efficacité.

L’endroit où mettre le bracelet connecté est important

bracelet connecté analyse sommeilLe matin, le bracelet connecté peut se mettre à différents endroits. La façon la plus classique (et la plus recourue) de porter un bracelet connecté est de le mettre sur le poignet. À cette position, il est capable d’assumer ses rôles à la perfection (calculer le nombre de pas entre autres).

La nuit en est de même. Différentes manières de le placer existent pour assurer un bon suivi du sommeil par le bracelet connecté. L’utilisateur a deux choix : soit il le porte à son poignet, soit il le met sur son lit. Le problème avec ce dernier est que s’ils dorment à plusieurs sur le lit, les données obtenues seront faussées.

Il est à préciser que selon les modèles, les manières d’activer et désactiver le mode « nuit » sont différentes. En premier lieu, quelques modèles le détectent automatiquement. Avec d’autres, elles doivent se faire manuellement (et à ne surtout pas oublier). Et entre les deux, il existe des modèles qui nécessitent une activation manuelle, mais le réveil est reconnu automatiquement.

Certains présentent une fonction complémentaire. Il est question d’une alarme intelligente. Cette dernière réveille en douceur le porteur à la fin d’un cycle de sommeil.

Les données du bracelet ne disent pas tout sur votre sommeil

Comme rencontré plus haut, ce sont les capteurs qui enregistrent les données relatives au sommeil. Il s’agit en général des phases de sommeil, des durées des phases, de la durée et la qualité du sommeil. Les données sont transférées vers le smartphone (par exemple). Ces informations sont ensuite traitées par l’application du smartphone en question afin de faire sortir des récapitulatifs. Ces derniers prennent la forme d’une courbe, d’un tableau ou autres.

Les résultats obtenus ne vont pas révéler le vrai problème des troubles de sommeil que le porteur endure. C’est à ce dernier que revient cette tâche. En effet, les informations reçues sont faites pour être analysées de manière à ce qu’il sorte le verdict final. Il est ainsi le seul à rechercher la source des troubles et à trouver les solutions pour y remédier.

Certes, un bracelet connecté sert, en outre, à faire le suivi de la qualité du sommeil. Mais cette technique présente quand même une limite et c’est la précision. Cette dernière laisse un peu à désirer. Si le rythme cardiaque qui ralentit, sans aucun mouvement de la part du porteur, il sera considéré comme endormi. S’il bouge, le bracelet le considèrera comme réveillé. Alors, des fois le bracelet a raison et des fois non.

Comment surveiller son sommeil avec un bracelet connecté ?
4 (80%) 2 votes